Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 22:27

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTJPNY8Mk_p4gwQ_iiPU-TIjkgn-MOGE6XIH-v20Z4ROmXIbH9p

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTN6mdlMdNvJMpw8YveWwYsTifpuoA7o8zNUCeAW5OcCIyMbUU_

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRAqWN-Icn4lIX5hFVpjfYOk9BnSoZGZGT-HmtgBLrACVghAClx

                                          bim sherman ( 1950-2000) avant de se lancer dans une carrière musicale fut pêcheur et électricien, ses débuts se concrétisent par l' enregistrement de " one hundred years in babylon", sous la houlette de sid buknor.

il a 18 ans et une vraie soif d' indépendance, il économise donc pour produire lui-même ses disques, allant par la suite les vendre lui-même dans la rue, il utilise fréquemment le même " riddim" pour faire 2 chansons différentes par souci d' économie.

il faut attendre 1977 pour voir les titres " mighty ruler" et " ever firm" sortir sur ses labels scorpio et red sea, en 1978 10 de ses singles sont compilés sur le lp" love forever" sorti en angleterre, il connait un vrai succés et sort en 1979 l' album " lovers leap showcase".

il décide de tenter sa chance au royaume-uni, il rencontre adrien sherwood qui possède le label on-u-sound, s' ensuivra entre eux une longue collaboration, de nombreux albums suivront comme  " across the red sea" ou " war of words", ce chanteur, auteur et producteur jamaïcain se fera connaitre sous d' autres noms tels jarrett tomlinson, jarrett vincent, lloyd vincent, j l vincent, bob west, bim shieman et lloyd tomlinson.


 

 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 23:53

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSAEpL-JbeMMniE_QwV8ndOoTqHxw2ZHvY4hzQeVSXem0jIJKGE

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSTjc3ic-fIR_a2XrMHIIaOzD9liqt6htknHecrDGLozCmhkWsN

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQjLdfhcvZmI4cwEKFyg8JTdxDVce4wKYDr0mr2d3n-wHJP5UZ5rA

                                       wasis diop est le fils d' un haut dignitaire sénégalais issu de l' ethnie des lebous, il passe son enfance au milieu d' une famille nombreuse dans le quartier de colobane, depuis les années 1970 il vit en france et travaille avec une grande variété d' artistes.

il collabore notamment avec le saxophoniste avant-gardiste japonais yasuaki shimizu, le producteur jamaïcain de dub légendaire lee scratch perry, et la chanteuse et actrice amina annabi, fusion monde arabe et monde occidental

vers 1974, il rencontre un autre musicien sénégalais originaire de guinée-bissau, umban ukset, ils jouent d' abord en duo, ils créent ensuite une véritable formation portant le nom de " west african cosmos", considérée comme le premier groupe de rock africain, atypique, il étonne en mélangeant cornemuse et kora, guitare électrique et voix traditionnelles du sénégal dans son album " no sant".

il a produit un certain nombre de bandes originales de films, familier des milieux du cinéma, il interprète aussi quelques rôles, cet explorateur musical mélange traditions africaines avec tout ce qui a rapport à la musique celte et arabe, en passant par la pop sophistiquée et les supports électroniques.

rares sont les artistes qui incarnent aussi bien la mission des collaborations interculturelles que ce compositeur, chanteur et producteur sénégalais, j' ai nommé le grand wasis diop.

 

 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 23:46

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSycV4QDfnc6nafeBPA5n3OM_NZCjwofrYRcd8gPfw9aRfs3Axs

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSYmkLaLp0FIRRKhdT-CI865JDARdRXlgF-mkwijffeHEhO4GJrzA

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRihO9TDTYCDVSNMm3dVkH0ZA5Pm_cIO6vj4SP1n9aXFpFDeqzRxg

                                           henri dikongué est un rebelle camerounais à l' âme sensible, son expression toute personnelle est le fruit de passions, d' amours, de chagrins et de révoltes, il chante avec son coeur, sa guitare rythme les mélodies comme les émotions.

il est né dans une famille de musiciens et a grandi à yaoundé, il apprend la guitare acoustique auprès de son oncle, sa grand mère l' emmène pousser ses premières vocalises à la chorale protestante du quartier  "la briquetterie", il chante en douala, la langue natale de ses parents, sa musique originnelle est " le makossa".

il vit en france depuis 1985 pour des études au départ qu' il abandonne pour la musique, il rejoint la compagnie théâtrale et musicale panafricaine  " masques et tam-tam", il suit des cours de guitare classique à paris en 1989, il retrouve manuel wandji qui produit et arrange ses deux premiers albums, " wa" et " c'est la vie", il rassemble à cette occasion les meilleurs musiciens camerounais tels que armand sabal-lecco, martino antagana, vincent nguini, la chanteuse antillaise cathy renoir et aussi étienne m'bappé, guitariste virtuose jazz du cameroun

la chanson " c' est la vie" fut classée en 1997-1998 vingtième meilleure rotation francophone dans le monde, la chanson " ndutu" fut utilisée en 2001 par kodak pour une série de spots télévisés, un artiste sensible avec des musiques douces et des textes soignés.

 

 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 23:41

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQDVtwY4POwBF3HB97S1l8XHASgD_gvnip1VP4pV6Pz5S6L-5EE

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ6Waz0ndsZqPWawSYSZoerM1yaEgGY03rlVvCsj6h-hQ68SXty

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ88ZnyjQiRjNz0sObmquq2Sv2MWYleJcZ5-PlnOqC451OCKvH8

                                           bonga nait en angola, alors colonie portugaise, c' est à partir de 1972 qu' il se consacre à la chanson, un premier album " angola 72", descendant de colons métissés, il est d' abord un athlète réputé en particulier du 400 mètres.

il prend le nom de bonga kwenda pour revendiquer l' appartenance africaine des habitants de l' angola, il devient de fait le porte parole de la diaspora angolaise, l' une des seules voix à pouvoir se faire entendre sur la scène internationale pour prêcher contre la colonisation, il échappe de peu à l' arrestation et il est contraint à l' exil.

" angola 74" témoigne de cet exil et apporte des éléments brésiliens dans une musique déja riche d' un métissage d' influences africaines et européennes, les 2 opus " angola 1972 et 1974" sont la clé indispensable pour atteindre cet univers musical d' une richesse rarement atteinte.

sa voix chaude et grave entraine l' auditeur dans un voyage fait de nostalgie et d' espoirs déçus, auteur-compositeur aux textes riches, il marie à merveille les rythmes de sa terre comme ceux du brésil, sans négliger une influence portugaise indéniable.

il fut meurtri par la guerre qui suit l' indépendance de 1975, ainsi que par les dérives de corruption qui gangrènent l' angola, comme une large majorités hélas de pays africains, une tristesse joyeuse se dégage de ses albums à commencer par " bairro" sorti en 2008, le plus court chemin entre lisbonne, rio de janeiro et luanda se concrétise par un enregistrement de bonga, artiste précieux par son intégrité et louable par sa grande qualité musicale.

il est le porte parole de la richesse de la musique angolaise, épaulé sur les scènes internationales par son cadet waldemar bastos, un chanteur angolais à la voix bien singulière

 

 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 23:35

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRWOqZdSpS9WIlWOKAncMBxC9djqtXWNoKX-ISJDI6_oW28xXXC

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRMPtAM5oxCGeuTdj73B_xrznDOJuGoqZm6kv3uBDARu-me68yd

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSBVYLunXy0AQGnhMBIMOCrSNgzI70NNuhEPfM416jWGCzKS2pz

                                           richard bona est né au cameroun dans une famille de musiciens, son grand-père était chanteur et percussionniste et sa mère chanteuse, il apprend donc la musique très jeune, il s' initie au balafon à 4 ans et se produit sur scène dès 5 ans.

d' un milieu pauvre, il fabrique ses propres instruments, son talent est vite remarqué et on fait souvent appel à lui, il commence la guitare à 11 ans, il monte son premier orchestre en 1980, le propriétaire d' un club de jazz lui fait découvrir jaco pastorius et il se met à la basse.

il émigre en allemagne à 22 ans puis vient en france pour suivre des cours de musique, il joue dans des clubs de jazz aux côtés de jacques higelin, didier lockwood, manu dibango, francis lassus et salif keita, il quitte la france en 1995.

il repart au cameroun mais harry belafonte le fait jouer dans son orchestre, il s' établit à new york et écumes les boites de jazz et travaille avec des gens comme joe zawinul, steve gadd, russell malone, mike stern, mike mainieri, larry coryell, randy brecker et pat metheny.

son premier album " scenes from my life" sort en 1999, il se produira brillamment avec le guitariste béninois lionel loueke, un dernier opus en 2009 " the ten shades of blues", il s' affirme comme un artiste à part entière évoluant hors des étiquettes musicales à l' image d' autres artistes comme lokua kanza ou geoffrey oryema, la passerelle world music et rock si ténue

 

 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 23:28

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSAsrPGcYMP5351wm3TeOAfnBKMp86NVbHaeudBMZ656BgRL_HM

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ-4wucmD22haTL57BDWKlq5_LmstRsgLymKrpurcQCk5Q3MrvO

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSOA3X9m5s5nOZHqMyB4vBpaVZA_k6fj3UVIPMAoSfZkoTFSja3Lg

                                              waldemar bastos possède une histoire qui passe par l' afrique, l' europe et les amériques, il est né en angola et réside au portugal, il a enregistré son premier album au brésil avec chico buarque.

désormais, il enregistre sur luaka bop, le label us de david byrne, sa musique porte les stigmates de ces 3 continents, on trouve des pratiques du zouk congolais, du folk angolais, du fado portugais, de la semba, ancêtre de la samba brésilienne.

ce qui fait le lien, c' est la douceur de sa voix et son jeu de guitare si particulier, il pratique la musique depuis ses 7 ans, triturant les touches d' un accordéon, son père lui offre des cours de musique, il fait illusion lors de ces cours reproduisant les gammes à l' identique, mais lorsque le professeur lui demande de lire les notes, il en est incapable.

il a un don naturel, au détour de ses chansons optimistes et pacifiques, on ressent la douleur de l' exil de celui qui dut quitter son pays au début des années 1980, car les dirigeants exécutaient les artistes opposants au régime, il revint 10 ans après et chanta gratuitement pour 200 000 personnes, un bien bel artiste pour une musique douce et singulière.

 

 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 19:56

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTrnLVmMgcgcDBPt8gbZi6w_xpylWcGrXJncUJM5p4UetNqbWTixw

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRoEcW2xNqA3zyK96ZX_NAB8x_ctt94rGWqSu5he24yRjMX564Qxw

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRLeg7NasOT_uQRS7COQQFPo9OqREQvEMFK7EOEMsfCjV9O3rlP2w

                                            ida widawati est aujourd'hui reconnue comme la plus grande chanteuse de tembang sunda, sa voix au registre large offre une palette expressive tantôt mystérieuse, tantôt romantique ou sereine.

après avoir été l' élève du maitre apung s. wiratmadja, et s' être distinguée 3 fois de suite comme lauréate du damas, célèbre concours biennal de tembang sunda en 1972, 1974 et 1976, elle entame dés lors une brillante carrière internationale, son premier cd enregistré en 1993 pour la collection inedit/maison des cultures a été unanimement salué par la critique.

une ambiance éthérée et nostalgique qui marque la musique sundanaise.

 

 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 19:06

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS9CEmsOk6tulhmHsSet6FE3Uf-Bhjg1_Yx_M-jokhYDp8kRObr

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWxnx5n4KIVjIom-aaTh7bDhIHlpv3tY7TfNzLygmuh8SOvnfNWQ

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSHLxv4jVOBiJgzjrqck8ggvL2GxDfdoKXSGn4djUILSVS5lOe38A

                                              l' ensemble yonin no kaï a été constitué en 1957, depuis cette période, le groupe a donné de nombreux concerts au japon et de par le monde, l' ensemble a enregistré une quinzaine de disques  consacrés à la musique traditionnelle et une petite dizaine dévolus à l' enregistrement de musique contemporaine.

l' ensemble compte 3 artistes, à savoir kôzan kitahara au shakuhachi, mme sumiko goto au shamisen ( luthà 3 cordes), et mme mikoto takahata au koto ( cithare à 13 cordes), un ensemble somptueux pouvant apaiser et susciter l' intégralité de nos sens.


 

 

 


 
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 18:55

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRZz3llaZoX2TSwlDw7NW3d6fPaycW4ybWl7Wo1Vuf66pi7FtJGdAhttp://continuo.files.wordpress.com/2011/10/wounds-lp-sidea.jpg

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSwMuIWh7aR3bE9ZI6b4AeerDm5ub7C4cUniFMiS-vGfO6uUO1LdQ

                                            london musicians collective ( LMC) est une association caritative londonienne dédiée à la promotion de la musique contemporaine, expérimentale et improvisée, depuis sa fondation en 1975, la LMC a organisé des concerts, des festivals, des tournées, a tenu des ateliers et a été à l' origine de diverses publications en soutien de la musique expérimentale.

en 2002, le LMC a reçu une autorisation de diffusion radiophonique pour resonance fm dans le centre de londres, le collectif dirige également un magazine, resonance. le LMC est financé par des donations, des frais d' adhésion de ses membres et les subventions. il reçoit le soutien du conseil des arts du royaume-uni et de la PRS fondation for new music.

un collectif bien huilé qui répond aux canons de la musique improvisée et expérimentale.

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 10:31

http://tasvirafghanistan.net/images/stories/art%20of%20rabab%20of%20afghanistan.jpg

http://userserve-ak.last.fm/serve/_/12354909/Essa+Kassimi+le+luth+afghan.jpg

http://tasvirafghanistan.net/images/stories/essa%20kassimi.jpg

                                             essa kassimi est originaire de kaboul, il est avant toute chose un grand maitre de l' instrument, le rabab chez lui est un art consumé, son style s' avère plus proche de la musique savante de l' inde du nord.

une musique qui vous emplit l' âme et vous fait tressauter d' aise tant vos sens ressentent l' universalité de cette musique.

 

 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Musicali la musique à découvrir daniel bonin
  • : Conseils d'un disquaire, espèce en voie de disparation, espèce à sauvegarder, son habitat : les sonorités du monde. Faire découvrir des artistes rares à la musicalité sans aucune autre. je possède une immense discothèque, n'hésitez pas à me demander pour tel disque ou mouvement musical vous intéressant. je compose aussi des poésies, avis aux amateurs et vive la musique, elle nous émeut nous éduque et fait partager WebJardinière : Isa Langella
  • Contact

Me contacter

Envoyez moi vos disques et maquettes pour une mise en avant...

Daniel BONIN

14 place Garibaldi

03000 Moulins

danielbonin1963@gmail.com

Rechercher

Partenaires

Jazz Radio  

Logo site

 

 

Emouvance                        Mathpromo

  mathpromo.jpg

 

VS COM               Xavier Chezleprêtre                         

vscom.jpg  

DiscMuseum                 Label Bleu

 

Traffic Musical

" class="popup" title="
">
  • " class="popup" title="twitter">twitter